SUD santé - Covid-19
SUD santé - Covid-19

COVID-19: C’est la guerre, mais on nous envoie au front avec des balles à blanc

Tract du syndicat SUD Santé 33

Notre organisation syndicale dénonce depuis de nombreuses années les réformes ultra-libérales des gouvernements successifs qui ont conduit à la situation actuelle. Le manque de moyens humains et matériels dans les Hôpitaux , l’organisation inadaptée pour répondre aux besoins de la population sont la résultante de choix politiques menés par tous les gouvernements et que les directions des Hôpitaux français ont imposé depuis 15 ans.
Bilan : l’Hôpital s’est coupé de sa mission de service public pour devenir un commerce… Et les personnels hospitaliers, après avoir été les victimes de ces choix politiques que nous avons toujours combattus à SUD Santé Sociaux, sont aujourd’hui les sacrifiés.

Pourtant l’argent ne manque pas, mais le Gouvernement Macron a préféré commander des quantités astronomiques de grenades lacrymogènes (22 millions d’euros), LBD et autres grenades (plusieurs millions d’euros également) afin de réprimer toutes contestations sociales. « La santé n’a pas de prix » affirmait le Président il y’a quelques jours, reprenant au passage un slogan syndical! Alors où sont les masques pour protéger le personnel du CHU Bordeaux????
Car, dans le soit-disant 1er CHU de France, nous devons nous battre et intervenir tous les jours pour que le personnel (ASH, brancardiers, Agents de Regulation du SAMU…) en obtiennent!!!
Des agent.e.s malades qui travaillent la boule au ventre, si ce n’est en larmes, sans protection, dans la peur constante de contaminer leurs collègues, leurs proches, les patient.e.s…Voilà où nous en sommes rendus aujourd’hui!

Et ce ne sont pas les applaudissements des politiciens ou des éditorialistes qui hier crachaient sur nous, fonctionnaires privilégiés, que nous attendons: MAIS D’ETRE PROTEGES CORRECTEMENT POUR FAIRE NOTRE TRAVAIL.

  • Mardi 17 : la Directrice Générale Adjointe assurait en CHSCT que le CHU disposait de stocks largement suffisants pour les semaines à venir. Et affirmait que les quelques problèmes de vols qu’il y’avait eu au début de la « crise » étaient règles et appartenaient au passé…
  • Jeudi 19 : la Direction du CHU faisait circuler à l’ensemble du personnel un document indiquant « La tension sur l’approvisionnement en masques rend nécessaire une très grande discipline quant à la distribution et l’utilisation des masques de protection. ». Cette « strategie dégradée » a eu pour conséquences l’interdiction du port de masques à de nombreux professionnels du CHU Bordeaux…
  • Vendredi 20 : Yann Bubien, Directeur Général, expliquait dans un média local que la tension pour l’approvisionnement en masques était du aux vols de masques…Si tel est le cas, c’est sur lui que revient la faute de ne pas avoir su sécuriser les stocks…Mais de toute manière, qui a envie de lui faire confiance? Lui, qui, jusqu’à peu, était le n°2 du cabinet ministériel d’Agnès Buzyn, celle qui savait tout et n’a absolument rien fait, et dont le comportement criminel a fait l’objet d’une plainte déposée par un collectif de plus de 600 médecins….

LE SYNDICAT SUD DEMANDE AUX POUVOIRS PUBLICS D’ASSUMER, DE PRENDRE LEURS RESPONSABILITES POUR PROTEGER TOUS LES PERSONNELS DE SANTE ET HOSPITALIERS PAR TOUS LES MOYENS POSSIBLES

UN JOUR VIENDRA OU IL FAUDRA RENDRE DES COMPTES…


SUD Santé public : www.sudsantesociaux.org

Laisser un commentaire