vinyl-records
vinyl-records

SOTL #3 /// Laurent – Tulamort – Pour X raisons

Un acteur de la scène = une liste de 10 morceaux. Pas forcément les meilleurs, les premiers, les mieux joués, mais plutôt la musique qui l’inspire, qu’il aime sans raisons particulières. Le genre de trucs qu’il écoute dans le noir, ou en fin de soirée, chaud comme un marron sur le poêle.


Cette scène est pleine de passionnés. Il y a les hyperactifs des tables de presse qui utilisent le moindre mètre carré des salles pour poser un bac de disques ou une pile de bouquins ; les acharnés des concerts qu’on croise année après année dans les mêmes salles ; les mecs discrets des labels qui ne parlent pas beaucoup mais qui font ; les musiciens roublards qui sortent autant pour être vus que pour voir ; les fanzineux qui s’incrustent dans les backstages pour poser toujours la même question (« Tu peux présenter ton groupe ? »), etc. Bref, de quoi faire une belle partie de sept familles.

Laurent, qui nous a préparé le Sounds of ta Life de cette semaine, est un peu tous ces personnages à lui tout seul. (Enfin, je crois qu’il n’a jamais fait de fanzine, mais ça ne saurait tarder.) Musicien, responsable de label, organisateur de concert… Le mec a plus de deux mains, c’est pas possible sinon. Ya Basta !, Tulamort, Cartouche, Pour X raisons, Brigada, voila pour les groupes… Son label s’appelle Appel aux luttes. C’est un putain de bassiste et un mec fidèle à la scène depuis plus de vingt ans et toujours avec la même banane, celui du mec qui jouit de la vie. Alors, normal de lui demander de nous balancer une playlist, éclectique, comme ses goûts, et bien radicale. Ecoute, et danse !

Mateo B.

1. Moscow Death Brigade / One For The ski Mask

Un des derniers vraiment bons trucs qui soit arrivé dans la scène punk antifa internationale. Leur musique, leur attitude et leurs paroles/thèmes sont ceux de 2010’s et ils ne regardent pas dans le passé comme beaucoup.

2. Madball / Lockdown

LA définition du hardcore, juvénile, énervé, dans ta face et quand même catchy.

3. Death Before Dishonor / Our glory days

L’un des meilleurS groupe de hardcore en activité selon moi (avec Terror)

4. Sofiane / Toka

Je ne suis pas un grand connaisseur de rap mais depuis l’adolescence y a toujours quelques trucs de rap français qui tournent dans mon walkman/smartphone. « Fianso » est l’un des derniers, j’aurai cité un autre y a six mois mais j’aime son côté à l’ancienne, hardcore mais avec un petit côté déconne.

5. Joy Division / 24 hours

Ces peel sessions sont un des premiers trucs cold/postpunk que j’ai écouté ado et demeurent une grosse référence. Plus même que les albums studio que je trouve aujourd’hui surproduits et du coup un peu datés. Bon aujourd’hui, Joy Division est devenu une marque de sacs en tissu.

6. Bérurier Noir / Petit Agité (Viva bertaga)

Un pote m’a passé une copie k7 de ce live vers 13-14ans, clairement il y a eu un avant et un après dans ma vie. Ca a parlé direct à l’ado que j’étais et ça m’a ouvert la voie sur plein de trucs à tous les niveaux, de Makhno à Kubrick, des squats aux redskins en passant bien sûr par l’une des plus importantes, l’envie de faire moi aussi parti « d’un groupe de rock libre ».

7. The Specials / Gangsters

J’adore les Specials et tout ce qu’ils représentent : la musique métissée, la synthèse des rude boys, des skinheads et des punks (et même de la new wave, le chanteur ayant un peu emprunté la coupe et l’attitude de Robert smith!) et puis même si je n’en écoute plus tant que ça le ska et surtout sa version fin 60’s à été bien présente dans mes oreilles.

8. Zone Infinie / Les Miettes

L’un des bons représentants de la nouvelle scène punk-oi ! française qui mélange les bons trucs de l’époque chaos avec des sonorités postpunk. Et comme pour l’époque chaos, ça se passe plutôt en dehors de Paris et de la hype et c’est très bien comme ça.

9. The Ex / State of Shock

Une référence. Groupe qui allie engagement politique, volonté de faire des passerelles en musique entre 10 000 choses différentes, de l’anarcho-punk à la noise en passant par les musiques traditionnelles africaines et une attitude opposée à tout star-system et loin du musique business. Et en plus qui vieillit bien. Parfait. Et puis c’est un groupe avec une musicienne et ça c’est bien (contrairement à ma sélection malheureusement qui sent bien la testostérone !)

10. Los Foiros / Charnier

L’un des meilleurs groupes oi ! français toutes générations confondues et quitte à citer un groupe de skins, autant qu’il soit clair ; et puis ça change des références des années chaos que, de toutes façons, j’ai pas connues, à part en réformations pas toujours indispensables.

Laisser un commentaire