Migrants

Migrants

Auteur(s): Scénario : Eoin Colfer & Andrew Donkin - Dessins : Giovanni Rigano
Date de sortie: Octobre 2017
Éditeur(s): Editions Hachette comics
Migrants

Poignante et préoccupante sont les deux qualificatifs qui me semblent le mieux coller à cette bande dessinée. Migrants raconte l’histoire d’Ebo, un petit nigérien âgé de 12 ans, embarqué avec son frère ainé dans un long périple migratoire pour rejoindre l’Europe, retrouver leur grande sœur et échapper à une vie de misère. Le voyage sera long et peuplé d’embûches, mais Ebo est déterminé à aller jusqu’au bout de son rêve.

Les éditions Hachette comics nous propose un excellent roman graphique, fruit d’une collaboration entre deux scénaristes, reconnus pour leur talent et leurs compétences en ce domaine, et un dessinateur italien, lui aussi très investi dans l’univers de la bande dessinée et du film d’animation.

Le récit est abordé avec beaucoup de pudeur et d’objectivité. Point de misérabilisme ou de dramaturgie facile au fil des cases, les auteurs ont privilégié une vision simple, humaine et accessible à toutes et tous sans forcer sur la corde sensible des émotions empathiques et/ou des clichés larmoyants. La narration alterne le moment présent (la traversée vers l’Europe) avec le passé (les temps de préparation au voyage). Chapitre après chapitre, on découvre ainsi la vie d’Ebo et sa famille avant son départ (souvent traitée avec des couleurs chaudes allant du jaune au orange, région sub-saharienne oblige), mais aussi son périple jusqu’en Europe (ambiancé par des couleurs plutôt froides, avec une dominante de bleus, imposée par la teinte de l’élément liquide qu’est la Méditerranée entre autre).

« Point de misérabilisme ou de dramaturgie facile »

Servi par un graphisme remarquablement maitrisé, à la fois simple et efficace, appuyé par une mise en couleurs sensible où la finesse des teintes illumine le récit, ce livre remet en perspective le drame humain des migrations humaines causées par les conflits locaux en Afrique et les bouleversements climatiques mondiaux. Et, comme pour finir d’enfoncer le clou, les trois auteurs ont également ajouté, en fin de recueil, une courte histoire de 5 pages qui met en scène Helen, une jeune érythréenne, qui raconte sa propre histoire. Un autre parcours de vie incroyable qui ne laisse pas insensible. Quatre pages de croquis et de recherches de personnages finissent également l’ouvrage, ainsi qu’une page de présentation rapide des auteurs.

Ce livre est un véritable plaidoyer en faveur des migrants, qui sont présentés plus comme des victimes que des envahisseurs. Il ne donne pas de solution au problème migratoire, mais il a l’avantage de bien exposer le sujet sans préjugé ni discrimination. Un bel exercice et une lecture agréable et concerné, malgré un thème actuel inquiétant pour ne pas dire brûlant ! Très belle découverte que cette bande dessinée en tout cas. Vraiment à lire sans retenue !

Laisser un commentaire