César et Capucine

César et Capucine

Tome 1 : On ne veut pas faire la sieste

Auteur(s): Tebo 
Date de sortie: Mai 2017
Éditeur(s): Bamboo jeunesse éditions
Cesar_et_Capucine

César et Capucine ne veulent pas faire la sieste. C’est en effet tellement plus rigolo de faire des bulles de savon que d’aller dormir. En plus, on peut marcher sur ces grosses bulles pour traverser un océan de jus d’orange. C’est sur une île pleine de fruits géants que les deux enfants vont faire la connaissance d’animaux amusants. A part peut-être ce lion qui aurait envie de croquer les deux garnements.

Adaptation en livre jeunesse du dessin animé du même nom, l’album César et Capucine marque l’arrivée de Tébo aux éditions Bamboo. Les deux garnements, déjà bien actifs dans les 52 épisodes de la première saison (une seconde saison est d’ailleurs prévue), deviennent donc des héros de papier pour de jeunes lecteurs. Sortant des codes habituels de la BD pour reprendre celui des livres illustrés, Tébo signe ici un ouvrage coloré, parfaitement adapté aux enfants s’initiant aux plaisirs de la lecture ou aux plus petits qui écouteront ce récit en regardant les images.

cesar-et-capucine-extrait
César et capucine – Extrait

Déjà bien connu pour ses personnages de Samson et Néon (7 tomes publiés à ce jour aux éditions Glénat), ainsi que pour celui de Captain Biceps, en collaboration avec ZEP (6 tomes parus chez Glénat), Tébo s’est abondamment illustré dans le magazine « Tchô ! ». Son graphisme rond et ligne claire s’adresse tout particulièrement aux enfants en cycle maternel et élémentaire. Sa mise en couleurs très flashy participe à cet élan d’inspiration enfantine.

Comme à leur habitude, les éditions Bamboo s’assurent un succès d’édition potentiel en surfant sur des personnages et une série qui ont déjà une bonne visibilité en direction du public ciblé. Les histoires sont très empreintes d’un humour décalé, parfois absurde, et ne manqueront pas de faire rire ou réagir les enfants.

Plaisant et rigolo, cette série trouvera ses lecteurs sans aucun doute, surtout s’ils sont téléphages et habitués de la série d’animation diffusée à la télé.

 

Laisser un commentaire